lundi 30 septembre 2013

Mondiaux de cyclisme: Rui Costa succède à Gilbert.

 
 
le vainqueur surprise est Portugais...
Le Portugais Rui Costa est devenu champion du monde de cyclisme sur route, dimanche à Florence, après une course de plus de 7 heures rendue éprouvante par la pluie. Costa, premier coureur portugais à décrocher le maillot arc-en-ciel, a battu au sprint l'Espagnol Joaquim Rodriguez au terme des 272 kilomètres. Un autre Espagnol, Alejandro Valverde, a pris la troisième place à une quinzaine de secondes, devant l'Italien Vincenzo Nibali.
Philippe Gilbert, le champion sortant, s'est classé 9e, au sein d'un petit groupe de poursuite. La course a donné lieu à de nombreuses chutes et abandons (Froome, Evans, S. Sanchez) bien avant les deux dernières heures.
Très offensifs, les Italiens ont cherché à provoquer la sélection loin de l'arrivée. Mais Giovanni Visconti, parti à l'avant à une soixantaine de kilomètres du final, n'a pu creuser un écart suffisant après avoir rejoint le Polonais Bartosz Huzarski, rescapé d'une échappée matinale lancée dès le 14e kilomètre.
Dans le dernier tour, Nibali a forcé l'allure dans la montée de Fiesole. Mais le vainqueur du dernier Giro a été distancé par Rodriguez dans la descente avant de réussir à reprendre l'Espagnol à 4 kilomètres en emmenant avec lui Valverde et Costa.
Rodriguez est parvenu à se dégager aux 3 kilomètres mais il a vu revenir sur lui Costa après la flamme rouge et s'est incliné logiquement au sprint.

Le Portugais de 26 ans, vainqueur de deux étapes du dernier Tour de France, quittera l'équipe Movistar pour Lampre en fin de saison.

 
 
Palmarès du championnat du Monde:
 

jeudi 26 septembre 2013

Tony Martin champion du monde du contre-la-montre.

 
Tony Martin a remporté la médaille d'or du contre-la-montre des championnats du monde pour la troisième année d'affilée, mercredi à Florence. Déjà sacré dans le chrono par équipes dimanche, le coureur d'Omega Pharma (1h05'36'') a devancé le Britannique Bradley Wiggins (2e à 46'') et le Suisse Fabian Cancellara (3e à 48'').
 
L'Allemand Tony Martin a conservé son titre de champion du monde du contre-la-montre, mercredi à Florence, Italie. Kristof Vandewalle est

A la moyenne de 52,9 km/h, Tony Martin a signé un chrono de 1h05:36.65 et a battu de 46.09 secondes le Britannique Bradley Wiggins, médaillé d'argent et de 48.34 secondes le Suisse Fabian Cancellara (vainqueur 4 fois lui des Mondiaux), en bronze, au terme des 57,9km.

L'Allemand, 28 ans, déjà vainqueur en 2011 et 2012, a enlevé son troisième titre individuel dans la discipline, de suite.

Le champion sortant a pris l'avantage à partir du 8e km sur Cancellara, le plus rapide au premier pointage intermédiaire.

Le Suisse, qui a commis une erreur de trajectoire vers le 34e kilomètre, a perdu la médaille d'argent dans les tout derniers kilomètres.

Wiggins, qui l'a finalement battu de près de 3 secondes pour la deuxième place, a récolté sa deuxième médaille d'argent après celle de 2011 à Copenhague.

Le Britannique, vainqueur du Tour de France 2012, n'a jamais décroché la médaille d'or alors qu'il détient le titre olympique.

La quatrième place est revenue au Bélarusse Vasil Kiryienka (3e en 2012), distancé de 1:26.

L'Américain Taylor Phinney, devancé de 5 secondes seulement par Martin l'an passé, complète le top 5.

Martin, vainqueur du chrono du Mont-Saint-Michel dans le dernier Tour de France, a remporté son 9e "chrono" individuel de la saison.

Côté belge, Kristof Vandewalle obtient la 16e place en 1h08:53, à 3:18 du vainqueur. Thomas De Gendt est 49e en 1h12:02.
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1512/Cyclisme/article/detail/1711353/2013/09/25/Tony-Martin-champion-du-monde-du-contre-la-montre.dhtml

Palmarès des Championnats du Monde Contre la Montre:
 

mardi 24 septembre 2013

Le champion cycliste italien Bartali reconnu "Juste parmi les nations".

Les titulaires reçoivent une médaille, un diplôme officiel et leur nom est gravé sur un mur dans la forêt de Jérusalem, aux abords de Yad Vachem.
Le champion italien Gino Bartali, un des héros de l'épopée cycliste au XXème siècle, a reçu lundi à titre posthume le titre de "Juste parmi les nations", la plus haute distinction décernée par Israël à ceux qui ont sauvé au péril de leur vie des Juifs pendant la Shoah.
"Pendant l'occupation allemande de l'Italie (à partir de septembre 1943), Bartali, un fervent catholique, faisait partie d'un réseau de sauvetage conduit par le rabbin de Florence Nathan Cassuto conjointement avec l'archevêque de Florence le cardinal Elia Angelo Dalla Costa", lui-même reconnu "Juste parmi les nations" en 2012, a expliqué Yad Vachem, mémorial consacré au souvenir et à l'étude de la Shoah.
"Gino Bartali servait de messager au réseau, dissimulant des documents falsifiés dans sa bicyclette et les transportant entre les villes, sous le couvert de son entraînement", précise Yad Vachem dans un communiqué, soulignant que "Bartali a sciemment risqué sa vie pour sauver des juifs", dont plusieurs centaines ont dû la vie au réseau, selon la même source.
Cette reconnaissance couronne la mobilisation de la communauté juive d'Italie, en particulier de sa ville de Florence (nord), qui a permis de recueillir des témoignages directs manquant jusqu'alors pour faire avancer le dossier.
Double vainqueur du Tour de France (1938-1948) et triple vainqueur du Tour d'Italie, Bartali, décédé en 2000, avait gardé le secret sur cette partie de ses exploits.
Membre de l'Action catholique, il n'avait jamais dissimulé son aversion pour le fascisme même si son succès dans le Tour 1938 avait été exploité par la dictature mussolinienne.
Sous couvert de sorties d'entraînement, il quittait régulièrement son domicile florentin pour se rendre à Assise (Ombrie), mais aussi à Gênes et dans les Abruzzes, des trajets de plus de 350 km aller-retour.
Il faisait le tour des couvents, dissimulant dans la selle et le cadre de son vélo des photos et autres documents pour établir de faux papiers.
La distinction de "Juste parmi les Nations", a été décernée depuis 1963 à plus de 24.000 personnes de 44 pays.
 
http://www.dhnet.be/sports/cyclisme/le-champion-cycliste-italien-bartali-reconnu-juste-parmi-les-nations-52401e563570bed7db9cd705
 
Photos:
http://www.dewielersite.net/db2/wielersite/index.php
 

vendredi 20 septembre 2013

Le Grand Prix de Wallonie (1970-2013).

 
Le Grand Prix de Wallonie est une course cycliste belge disputée en Région wallonne. Créé en 1935, il fait partie de l'UCI Europe Tour depuis 2005, en catégorie 1.1. Le final, comprenant l'ascension vers la citadelle de Namur où est située l'arrivée, en fait une course convenant aux « puncheurs ».

 

Histoire de la course

Le Grand Prix de Wallonie est créé en 1935.
À la fin des années 1970, l'organisation de la course est reprise par le Vélo club des Trois Frontières, dirigé par Gilbert Letecheur, qui organise également plusieurs championnats de Belgique dont trois professionnels.
Lors de la réforme du calendrier cycliste international de l'Union cycliste internationale en 1996, le Grand Prix de Wallonie est catégorisé 1.2 ce qui signifie que des équipes de première et deuxième divisions peuvent y prendre part, ainsi que des sélections nationales élites dans la limite de 20 % des équipes présentes. Il reste dans la même catégorie jusqu'en 2004.
En 2003, l'organisation de la course passe dans les mains de TRW'Organisation, organisateur du Tour de la Région wallonne (devenu depuis le Tour de Wallonie). Ce changement de propriétaire est également l'occasion d'une modification du parcours et de la date de la course. Le départ et l'arrivée en 2003 sont déplacés à Chaudfontaine et Jambes. La ligne d'arrivée revient à la citadelle de Namur dès l'année suivante. Depuis 2003, le Grand Prix de Wallonie n'a plus lieu en mai mais en septembre.
En 2005, le calendrier international connaît une nouvelle réforme avec la création de l'UCI ProTour et des circuits continentaux. Le Grand Prix de Wallonie fait depuis partie de l'UCI Europe Tour en catégorie 1.1. Il est par conséquent ouvert aux UCI ProTeams dans la limite de 50 % des équipes participantes, aux équipes continentales professionnelles, aux équipes continentales et à des équipes nationales.

Les vainqueurs depuis 1970:

Ferdinand Bracke
1970

Félice Gimondi (Ita)
1971

Emile Cambré
1972

Albert Van Vlierberghe
1973

Frans Verbeeck
1974

André Dierickx
1975

Herman Van Springel
1976

Walter Planckaert
1977

Willem Peeters
1978

Léo Van Vliet (Ned)
1979

Willy De Geest
1980

Walter Dalgal
1981

Hennie Kuiper (Ned)
1982

Stephen Roche (Irl)
1983

Frank Hoste
1984

Marc Madiot (Fra)
1985

Steven Rooks (Ned)
1986

Pascal Poisson
1987

Claudy Criquielion
1988

Thomas Wegmüller (Sui)
1989

Luc Leblanc (Fra)
1990

Frank Van den Abeele
1991

Danny Nelissen (Ned)
1992

Patrick Evenepoel
1993

Peter Farazijn
1994

Andréa Chiurato (Ita)
1995

Franco Ballerini (Ita)
1996

Dimitri Konyshev (Rus)
1997
 
Udo Bolts (All)
1998


Patrick Jonker (Aus)
1999

Alberto Elli (Ita)
2000

Axel Merckx
2001

Dave Bruylandts
2002-2003

Nick Nuyens
2004-2005-2009

Philippe Gilbert
2006-2011

Bert DeWaele
2007

Stefano Garzelli (Ita)
2008

Paul Martens (All)
2010

Julien Simon (Fra)
2012

Jan Bakelants
2013

source:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Prix_de_Wallonie_(cyclisme)

Photos:
http://www.dewielersite.net/db2/wielersite/index.php

dimanche 15 septembre 2013

Vuelta: Le tour d'Horner !!

 
À presque 42 ans, l'Américain devient le plus vieux vainqueur de l'histoire des grands tours.
L'Américain Chris Horner (Radioshack) a remporté le Tour d'Espagne 2013 dimanche à Madrid, devenant à 41 ans le vainqueur le plus âgé d'un grand Tour cycliste, tandis que l'Australien Michael Matthews a remporté au sprint la 21e et dernière étape.
Le vétéran américain, qui fêtera ses 42 ans le mois prochain, est plus âgé que le Belge Firmin Lambot lorsque ce dernier avait remporté le Tour de France 1922 à 36 ans.
Au classement général final, Horner devance de 37 secondes son dauphin italien Vincenzo Nibali (Astana), vainqueur de la Vuelta en 2010, et de 1 min 36 sec l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), lauréat en 2009.
Le premier Français, Thibaut Pinot (FDJ.fr), est septième à plus de huit minutes.
En franchissant la ligne au sein du peloton, le frêle grimpeur (1,78 m, 66 kg) a levé les bras au ciel avant de tomber dans les bras de son entourage à l'arrivée.
Egalement vainqueur de la 3e et de la 10e étape de cette Vuelta, Horner décroche la plus belle victoire de son palmarès, dont les principaux faits de gloire étaient pour le moment un Tour du Pays Basque (2010) ou un Tour de Californie (2011).
Il prive au passage l'Italien Nibali, vainqueur du Tour d'Italie en mai dernier, d'un rare doublé Giro-Vuelta la même année.
La dernière étape entre Leganes et Madrid (109 km) s'est résumée comme habituellement à une procession jusqu'à Madrid, où les sprinteurs ont pu s'expliquer.

Michael Matthews (Orica-GreenEdge, déjà victorieux de la cinquième étape, a devancé sur la ligne d'arrivée l'Américain Tyler Farrar (Garmin) et l'Allemand Nikias Arndt (Argos).


http://www.dhnet.be/sports/cyclisme/vuelta-l-etape-de-matthews-le-tour-d-horner-5235d714357008cdb6e80319

Palmarès de la Vuelta:
 
http://cyclopassion.blogspot.fr/2012/09/vuelta-ciclista-espana-1935-2012-de.html

mardi 10 septembre 2013

Décès d'Ahmed Kebaili, coureur algérien et ancien participant du Tour de France.

 
 
L'illustre cycliste algérien Ahmed Kebaili, premier  coureur africain à avoir participé au Tour de France en 1950, est décédé dimanche  à Blida, à l'âge de 88 ans suite à une longue maladie, a-t-on appris auprès de la Fédération algérienne de cyclisme (FAC). Le président de la FAC, Rachid Fezouine, a tenu à rendre hommage au défunt, inhumé dimanche, en déclarant à l'APS que "l'Algérie vient de perdre  une icône du cyclisme africain et international". "Kebaïli était le premier cycliste africain à participer au Tour de  France en 1950, il était également le président d'honneur de la Fédération.  Je présente au nom de la famille du cyclisme algérien mes sincères condoléances  à sa famille", a-t-il ajouté. Ahmed Kebaïli, né le 21 février 1925 à Blida, avait embrassé une carrière  professionnelle de 1948 à 1955, durant laquelle il avait remporté plusieurs courses prestigieuses dont des étapes dans le Tour d'Algérie, de Suisse et du  Maroc. Le Tour de France cycliste avait rendu hommage au cycliste algérien  lors de sa dernière édition courue en juillet 2013, en invitant Ahmed Kebaïli et son épouse lors d'une étape du Tour-2013.

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/46161

KEBAILI Ahmed Nationalité : Algérie
Naissance : 21/02/1925 Blida
Décès : 08/09/2013 Blida


Equipes:

1948Volta (Fra)
1949Jean Bernard - Dunlop (Fra)
Feru - Salvini (Sui) - au tour de Suisse
1950Terrot - Wolber / Terrot - Hutchinson (Bel)
Feru (Sui) - au tour de SuisseAfrique du Nord (Fra) (au Tour de France)
1951Terrot - Wolber / Terrot - Hutchinson (Bel)
Afrique du Nord (Fra) (au Tour de France)
1952Terrot - Hutchinson / Terrot - Wolber (Fra)
Feru (Sui) - au tour de SuisseAfrique du Nord (Fra) (au Tour de France)
1953Terrot - Hutchinson / Terrot - Wolber (Fra)
Feru (Sui)
Sud-Est (Fra) (au Tour de France)
1954Terrot - Hutchinson / Terrot - Wolber (Fra)
Sud-Est (Fra) (au Tour de France)
1955Terrot - Hutchinson (Fra)

http://www.memoire-du-cyclisme.eu/


Palmarès:


 

1948    1e à Championnat National, Piste, Poursuite, Elite, Algérie, Algérie 1948    1e à Championnat National, Route, Elite, Algérie, Algérie 
1949    3e à Olten, Suisse 1949    1e à 4e étape Tour of Algeria lemcen, Algérie 1949    1e à 7e étape Tour du Maroc, Maroc 
1950    3e à Fribourg (c), Suisse 1950    1e à Championnat National, Route, Elite, Algérie, Algérie 1950    40e à Classement Général Tour de France, Paris (Ile-de-France), France 
1951    1e à Championnat National, Route, Elite, Algérie, Algérie 1951    2e à Trophée du Journal d'Alger, Algérie 1951    1e à 15e étape Tour du Maroc, Maroc 
1952    1e à 6e étape secteur a Critérium du Dauphiné, France 1952    1e à 2e étape GP de Constantine et des Zibans, Algérie 1952    1e à 3e étape GP de Constantine et des Zibans, Algérie 1952    1e à Classement Général GP de Constantine et des Zibans, Algérie 1952    3e à 4e étape Tour de Suisse, , Suisse 1952    1e à Trophée du Journal d'Alger, Algérie 1952    3e à 7e étape Tour du Maroc Taza, Maroc 1952    3e à 15e étape Tour de France, Perpignan (Languedoc-Roussillon), France 
1953    3e à 2e étape Tour of Algeria, Algérie 
1954    1e à 2e étape Tour du Maroc, Maroc 
1955    3e à Alger, France 1955    1e à 4e étape Tour du Maroc, Marrakech (Marrakech-Tensift-Al Haouz), Maroc 

http://www.siteducyclisme.net/coureurfiche.php?coureurid=14486
photo
http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/46161