lundi 29 avril 2013

Christopher Froome s'adjuge en toute logique le Tour de Romandie 2013.

 
 
Troisième du contre-la-montre disputé à Genève dimanche, Christopher Froome (Sky) remporte le Tour de Romandie 2013. En tête depuis le prologue de mardi, le Britannique n'a laissé que des miettes à ses adversaires sur les routes suisses. Avec 54 secondes d'avance sur le Slovène Simon Spilak (Katusha) au général, Froome enregistre le meilleur écart sur un dauphin depuis 2004 et la victoire de Tyler Hamilton. Rui Alberto Faria da Costa (Movistar Team) termine troisième (+1'49). «C'était une très, très bonne semaine. Je suis très content de ma condition physique en ce moment, a déclaré Froome. Je n'aurais pas pu le faire sans l'aide de mes coéquipiers. J'avais un avantage de six secondes - après le prologue - et ils m'ont permis de garder cet avantage jusqu'à la fin.»

http://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Le-triomphe-de-froome/366896

Palmarès du Tour de Romandie:
http://cyclopassion.blogspot.fr/2012/04/le-tour-de-romandie.html

mardi 23 avril 2013

Petacchi prend sa retraite.

 
Avec la retraite annoncée d’Alessandro Petacchi c’est une page de l’histoire qui se tourne. L’un des plus grands sprinters du XXIème siècle quitte les rangs du peloton professionnel et nous laisse en guise de consolation ces dernières paroles : «Après mes 200 victoires en carrière, je sens que j'arrive à un moment particulier de ma vie. J'ai besoin de trouver une nouvelle dimension et de dédier plus de temps à ma famille. Ces raisons m'ont conduit à arrêter ma carrière. Je veux dire "au revoir" aux supporters. Peut-être qu'un jour, j'aurai une chance de revenir dans ce monde qui m'a tant donné.»
L’Italien tire sa révérence après 19 années de carrière et un palmarès exceptionnel. Sur les grands tours, il aura amassé 48 victoires (22 sur le Giro, 20 sur la Vuelta et 6 sur le Tour de France) et remporté les classements par points des trois épreuves. En 2003, il devient le troisième coureur de l’histoire à gagner sur les trois grands tours la même année. Mais sa plus belle victoire reste certainement ce Milan-San Remo de 2007. Seule ombre de ce tableau idyllique, un contrôle positif au salbultamol en 2007 qui lui vaudra une suspension d’un an. Une affaire qui n’écornera pas tant que cela l’image du «sprinter-gentilhomme» qui glane un ultime vert sur les Champs-Elysées en 2010, malgré la présence de Mark Cavendish. 
L’année 2013 aura peut-être été celle de trop pour Petacchi qui avait prolongé son contrat avec l’équipe Lampre. A 39 ans, le champion n’est plus autant dominateur dans ces sprints massifs qu’il affectionne tant. Il prend tout de même une jolie deuxième place derrière le Français Nacer Bouhanni lors de la première étape de Paris-Nice. Néanmoins, ses quatre dernières courses sont des échecs et Petacchi abandonne sur le GP E3, Gand-Wevelgem, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Des contre-performances qui l’auront poussé à prendre cette décision pour notre plus grande tristesse.

Hugo Derriennic
 
 
 
Palmarès, résultats et classements:

Palmarès:

Résultats sur les grands tours

 

 

Tour de France

  • 2001 : 97e du classement général
  • 2003 : abandon (7e étape) ; vainqueur de 4 étapes
  • 2004 : non-partant (6e étape)
  • 2010 : 150e du classement général ; Jersey green.svg vainqueur du classement par points ; vainqueur de 2 étapes
  • 2011 : 107e du classement général
  • 2012 : hors délai (11e étape)

Tour d'Italie

  • 1998 : abandon (18e étape)
  • 1999 : 70e du classement général
  • 2000 : 92e du classement général
  • 2002 : 94e du classement général
  • 2003 : hors-délais (18e étape) ; vainqueur de 6 étapes
  • 2004 : 97e du classement général ; Jersey violet.svg vainqueur du classement par points ; vainqueur de 9 étapes
  • 2005 : 100e du classement général ; vainqueur de 4 étapes
  • 2006 : non-partant (4e étape)
  • 2007 : disqualifié a posteriori suite à un contrôle "non-négatif" au salbutamol[4]
  • 2009 : 121e du classement général ; vainqueur de 2 étapes
  • 2010 : abandon (8e étape)
  • 2011 : non-partant (13e étape), vainqueur de 1 étape

Tour d'Espagne

  • 1996 : 101e du classement général
  • 1997 : abandon (5e étape)
  • 2000 : 77e du classement général ; vainqueur de 2 étapes
  • 2002 : 94e du classement général ; vainqueur de 1 étape
  • 2003 : 120e du classement général ; vainqueur de 5 étapes
  • 2004 : non-partant (15e étape) ; vainqueur de 4 étapes
  • 2005 : 88e du classement général ; Jersey blue.svg vainqueur du classement par points ; vainqueur de 5 étapes
  • 2006 : non-partant (16e étape)
  • 2007 : 127e du classement général ; vainqueur de 2 étapes
  • 2010 : abandon (9e étape) ; vainqueur de 1 étape
  • 2011 : 100e du classement général

 
 
 

lundi 22 avril 2013

L'Irlandais Daniel Martin, remporte Liège-Bastogne-Liège.

 
 
Vainqueur de la doyenne, Dan Martin abattu « Purito » dans la montée finale. La doyenne, il rêvait de la remporté comme il l’a confié à Guillaume Di Grazia dans les rois de la pédale : « C’est une course que je rêvais de remporté depuis que j’étais tout petit. Je la regardais à la télé et ça me faisait rêver. Le plan de l’équipe a parfaitement fonctionné. Ryder Hesjedal est parti un peu avant comme prévu et après je suis revenu. Nous étions 6 et Ryder a roulé à fond pour moi, c’était parfait. Je suis assez fier de la manière dont l'équipe et moi avons roulé toute la journée. Maintenant je vais prendre un peu de vacances avant de me lancer sur les prochaines échéances. » L’Irlandais réalise ainsi son meilleur début de saison après sa victoire sur le Tour de Catalogne et semble avoir changé de dimension. "Je savais que j'étais fort en arivant sur les routes de Catalogne mais peut-être que mes coéquipiers croyaient encore plus en moi et cela m'a aidé continuellement."

http://www.velo-club.net/article?sid=71289

Palmarès de Liège-Bastogne-Liège:
http://cyclopassion.blogspot.fr/2012/04/la-doyenne-liege-bastogne-liege1892.html

jeudi 18 avril 2013

Flèche Wallonne : Moreno devance l’armada colombienne

 
 
Deux hommes sont partis en tête après le départ de cette avant-dernière classique ardennaise. Il s’agit du Suisse Pirmin Lang (IAM) et du Belge Gilles Devillers (Crelan-Euphony), qui sont rapidement rejoints par Jürgen Van Goolen (Accent Jobs-Wanty).
Derrière, les coéquipiers de Philippe Gilbert font le tempo. Les hommes de la BMC maintiennent le peloton à un écart correct et le ramènent même à 3minutes 30 alors qu’il ne reste que 70km de course.

La BMC mène le train

Il reste un peu plus de 50km avant la fin de l’épreuve. Le peloton entame la côte de Bellaire et est déjà revenu à moins d’une minute des échappés. C’est le moment choisi par une dizaine de coureurs, notamment des hommes de la RadioShack, pour lancer une grosse accélération. Cette attaque scelle le destin du trio. Une jonction dont profitent certain coureurs pour tenter l’aventure. Laurens Ten Dam (Blanco) et Romain Bardet (Ag2r La Mondiale) ne se font prier pour saisir leur chance. A l’arrière Jelle Vanendert souffre. Le leader de l’équipe Lotto avait été pris dans une chute plus tôt dans la journée et ne semble pas en mesure de suivre le rythme imposé à l’avant par les BMC.
Le Français et le Hollandais s’entendent bien et prennent rapidement un matelas de 30 secondes. Mais le peloton semble craindre ce duo d’outsiders et revient à une dizaine de secondes durant l’ascension du Mur du Huy. Une montée très difficile qui permet à Ten Dam de fausser compagnie à Bardet alors que Simon Geschke (Argos-Shimano) en profite pour rejoindre le Hollandais à l’avant. A 35 km de l’arrivée, les deux hommes disposent toujours de dix secondes d’avance et sont à portée de fusil d’un peloton toujours emmené par la formation du champion du monde.

Le Mur de Huy encore juge de paix

A 15km de la fin, Sergueï Lagutin (Vacansoleil) et Yury Trofimov (Katusha) partent en contre mais peinent à reprendre les deux échappés. Lagutin, qui faisait tout le travail, finit par renoncer. Le peloton arrive dans la côte de Villers-le-Bouillet et met fin aux velléités de Ten Dam et Geschke. Dans le même temps, Andy Schleck craque pendant l’ascension et confirme sa petite forme du moment.
La montée finale du Mur de Huy approche et les équipes tentent de se placer à l’avant. Les Katusha ou les Saxo-Tinkoff pointent le bout de leur nez tandis que les Astana ou les FDJ essaient de se frayer un chemin. Ca y est, les coureurs entament le fameux Mur et la bagarre commence.Carlos Betancur (Ag2r La Mondiale) est le premier à gicler et réalise un sacré numéro alors que Gilbert attaque avec Peter Sagan dans sa roue. Daniel Moreno (Katusha)et et Sergio Henao (Sky) contrent la champion du monde. Moreno réussit à conserver l'écart créé par son accélération et rattrape Betancur. L’Espagnol s’impose en costaud et est suivi sur le podium par deux Colombiens : Sergio Henao et Carlos Betancur.

Hugo Derriennic
 
 
Palmarès de la Flêche Wallonne:
 
 
 

lundi 15 avril 2013

Amstel Gold Race: le Tchèque Roman Kreuziger, vainqueur !!

 
 

Amstel Gold Race: le Tchèque Roman Kreuziger piège tous les favoris, Gilbert 5e

Sudinfo.be, avec Belga
Roman Kreuziger a ajouté l’Amstel Gold Race 2013 à son palmarès, ce dimanche. Le Tchèque de la formation Saxo est sorti dans les derniers kilomètres avant de résister au retour d’un Philippe Gilbert énorme sur la dernière ascension du Cauberg. Le Liégeois, repris par Gerrans (3e) et Valverde (2e), s’est finalement classé dans le Top-10, repris par la tête du peloton.
 
source:
 
Palmarès de l'Amstel Gold Race:
 
 

jeudi 11 avril 2013

La Flèche brabançonne.

 
 
La Flèche brabançonne est une course cycliste disputée en Belgique dans le Brabant.
Le départ est donné à Louvain. Après un parcours dans la banlieue flamande de Bruxelles, l'épreuve passe par Beersel, Alsemberg, Rhode-Saint-Genèse. La course se termine par 4 circuits locaux comportants plusieurs côtes à Overijse.
Depuis 2010, la course a lieu le mercredi suivant Paris-Roubaix et fait la jonction entre les classiques flandriennes et ardennaises. Auparavant, il s'agissait pour les coureurs d'une bonne préparation au Tour des Flandres (elle se courait une semaine avant celui-ci). Trois coureurs ont d'ailleurs remporté le Tour des Flandres la même année que la Flèche brabançonne : Michel Pollentier en 1980, Edwig Van Hooydonck en 1991 et Johan Museeuw en 1998.
Disputée depuis 1961, elle compte quelques vainqueurs prestigieux. Le record de victoire est détenu par le Belge Edwig Van Hooydonck avec quatre victoires.
La course est promue 1.HC à partir de 2011.
 
 
Le Palmarès de la Flèche Brabançonne
 
 
Pino Cerami
1961

Ludo Janssens
1962

Jos Wouters
1963

Arnaldo Pambianco (Ita)
1964

Willy Bocklant
1965

Jan Janssen (Ned)
1966

Roger Rosiers
1967

Vic Van Schil
1968

Willy In' T Ven
1969

Herman Van Springel
1970-1974

Joseph Spruyt
1971

Eddy Merckx
1972

Johan De Muynck
1973

Willem Peeters
1975

Freddy Maertens
1976
 

Frans Verbeeck
1977

Marcel Laurens
1978

Daniel Willems
1979

Michel Pollentier
1980

Roger De Vlaeminck
1981

Claudy Criquielion
1982

Eddy Planckaert
1983

Ronny Van Holen
1984

Adrie Van der Poel (Ned)
1985

Johan Van der Velde (Ned)
1986

Edwig Van Hooydonck
1987-1991-1993-1995
record de l'épreuve

Johan Capiot
1988-1989-1992

Frans Maassen
1990

Michele Bartoli (Ita)
1994-1999

Johan Museeuw
1996-1998-2000

Gianluca Pianegonda (Ita)
1997

Michaël Boogerd (Ned)
2001-2003

Fabien De Waele
2002

Luca Paolini (Ita)
2004

Oscar Freire (Esp)
2005-2006-2007

Sylvain Chavanel (Fra)
2008

Anthony Geslin (Fra)
2009

Sébastien Rosseler
2010

Philippe Gilbert
2011-2014

Thomas Voeckler (Fra)
2012