mercredi 8 mai 2013

Simon Spilak poursuit sur sa lancée, en remportant le grand prix de Francfort.

Ce mercredi, près de 200 kilomètres étaient à parcourir sur le Grand Prix de Francfort, de l'autre côté du Rhin. Sur un parcours comprenant quelques petites bosses, c'est bien au terme d'un sprint que la victoire s'est jouée. Mais un sprint ... à deux ! Simon Spilak (Katusha) s'est en effet montré supérieur à Moreno Moser (Cannondale) dans les derniers hectomètres, après que les deux hommes aient lâché Domenico Pozzovivo (Ag2r-La Mondiale) dans le final. Les trois hommes s'étaient extirpés dans l'une des dernières difficultés du jour, à 30 bornes de l'arrivée. Andre Greipel (Lotto-Belisol) vient lui mourir sur les talons des deux hommes, et prend la troisième place de l'épreuve. 
 

8 hommes en tête

Dès le début de l'épreuve, ce sont 8 hommes qui se détachent du peloton et forment l'échappée du jour. On y retrouve Marcel Sieberg (Lotto Belisol), Paul Voss (NetApp-Endura), Michael Morkov (Saxo-Tinkoff), Sébastien Reichenbach (IAM Cycling), Jan-Nicklas Droste (Heizomat), Tim Gebauer (Stölting), Georg Preidler (Argos-Shimano), Michael Schweizer (NSP-Ghost), qui obtiennent 3'45" d'avance après 67 kilomètres de course. Mais à 88 bornes de l'arrivée, les équipes MTN Qhubeka et Omega Pharma-QuickStep commencent à contrôler et imposer un rythme élevé au peloton. L'écart se réduit pour atteindre les 2'40".
 

Des tentatives infrutueuses, jusqu'à ...

Voss, Sieberg, Preidler, Reichenbach et Morkov, sentant les poursuivants se rapprocher, décident alors d'attaquer et déposent le reste de l'échappée, qui finira par rejoindre le peloton. Tony Martin (Omega Pharma Quick Step) tente lui aussi de rattraper les hommes de tête, en vain, puisque ces derniers se feront reprendre par le pack emmené par les équipes de sprinteurs. Mais, dans le Mammolshainer Berg, à environ 30 kms du but, trois hommes font la différence : Domenico Pozzovivo (Ag2r-La Mondiale), Simon Spilak (Katusha) et Moreno Moser (Cannondale), le tenant du titre ! 
 

Un trio résiste, mais un duo se joue la gagne ! 

Le trio prend une quarantaine de secondes d'avance, et en compte encore une trentaine à l'entrée dans les 10 derniers kilomètres. Le peloton semble émettre des difficultés à revenir, malgré le travail de plusieurs équipes de sprinteurs. A 5 kms de la ligne, il y a encore 20 secondes d'écart entre les trois hommes et la meute. Les trois de tête résistent bien, mais à moins de 2 bornes de la ligne, Pozzovivo lâche prise. 
Moser et Spilak alors passent sous la flamme rouge ensemble et vont se jouer la victoire d'étape, malgré le peloton à leurs trousses ! Dans un sprint à deux, c'est finalement Spilak qui s'impose, devant Moser, tandis qu'Andre Greipel remporte le sprint du peloton et prend la troisième place. Spilak poursuit sa bonne dynamique après sa victoire d'étape et sa seconde place au général du Tour de Romandie.
 
 
le palmarès du grand prix de Francfort
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire