dimanche 8 juillet 2012

Thibaut Pinot, un jeune prometteur !!

Thibaut Pinot, né le 29 mai 1990 à Mélisey (Haute-Saône), est un coureur cycliste français, professionnel depuis 2010 et membre de la FDJ-BigMat.

 

Carrière cycliste

Jeunesse et carrière amateur

Thibaut Pinot débute le vélo à huit ans, poussé par son père qui court au niveau régional. Son frère aîné pratique également le cyclisme. Lors de sa première année junior, il remporte le classement général du Tour de Guadeloupe juniors (5 étapes), celui de la Drôme Provençal (épreuve national junior, 2 étapes), ainsi qu'une étape du Challenge de l'est junior. Il termine également cinquième du classement général du Challenge national junior.
Lors de sa seconde année chez les juniors, il remporte sous le maillot de l'AC Bisontine neuf victoires dont le classement général de la Ronde de la Haute-Saône (et une étape), le Tour d'Ardèche juniors (épreuve national junior) avec deux succès d'étapes, ainsi que la Savoyarde juniors avec l'équipe de France. Il prend également de nombreux accessits, tels que la troisième place du Challenge national junior, une quatrième place au classement général de la Course de la Paix Juniors, ainsi qu'une quatorzième place aux championnats d'Europe (course en ligne) et une 33e place aux championnats du monde (course en ligne). Il change de club à son arrivée chez les espoirs. Il rejoint ainsi le Club cycliste Étupes, club DN1, avec l'ambition de passer professionnel.
En 2009, Thibaut Pinot remporte notamment le classement général du Tour du Canton de Mareuil Verteillac (Challenge national espoirs), le critérium du Printemps, la troisième étape du Tour des Pays de Savoie (2.2), le grand prix de Delles et décroche de nombreuses places d'honneurs dont une dixième place aux championnats de France amateurs. Grâce à sa régularité, il ne tarde pas à intégrer l'équipe de France espoirs avec laquelle il participe au Tour du Frioul-Vénétie julienne (2.2) ainsi qu'au Tour de l'Ain, sa première épreuve chez les professionnels. Fin août 2009, il remporte le classement général du Tour de la vallée d'Aoste avec l'équipe de France et devient le plus jeune vainqueur de l'épreuve. Il remporte également le classement par points de cette épreuve. Il rejoint alors au palmarès Yaroslav Popovych et Gilberto Simoni.

Débuts professionnels

Il passe professionnel en 2010 en rejoignant La Française des Jeux. Son premier résultat significatif est une cinquième place au Tour du Finistère. Quinze jours plus tard, il termine meilleur grimpeur du Tour de Romandie. Au mois de juin, il réalise son premier podium lors de la 5e étape du Critérium du Dauphiné, épreuve qu'il finit à la vingtième place. Il prend par la suite la cinquième place du Tour de l'Ain en août juste après avoir remporté le classement du meilleur grimpeur du Paris-Corrèze.
L'année suivante, en 2011, il est l'auteur d'un bon début de saison et termine troisième du classement général final du Tour de Turquie. La performance est saluée par les observateurs, le coureur français n'a alors que vingt ans et il s'agit là de son premier podium sur une épreuve importante d'une semaine. Deux semaines plus tard, il obtient la deuxième place du Rhône-Alpes Isère Tour où il gagne les classements de meilleur grimpeur et de meilleur jeune. Dans sa préparation pour le Critérium du Dauphiné, il termine septième et meilleur jeune fin mai du Tour de Bavière. Il termine deuxième de la 7e étape du Critérium du Dauphiné au sommet du col La Toussuire derrière Joaquim Rodriguez. Il a cependant perdu toute chance de bien figurer au classement général en perdant plus de quatre minutes dans une bordure en début d'épreuve, mais terminant bien la semaine, il fini seizième du général. À la fin du mois de juillet, il remporte le Tour Alsace en gagnant en solitaire l'étape reine de l'épreuve dont l'arrivée était placée au sommet du Ballon d'Alsace. Le mois suivant, il remporte la deuxième étape du Tour de l'Ain, ce qui lui permet de prendre la tête du classement général. Le lendemain, il débourse près de six minutes sur le vainqueur d'étape, Wout Poels, perdant toute chance de bien figurer au classement final. Dans l'étape reine, celle du Grand Colombier, il s'impose devant David Moncoutié, le vainqueur final du Tour de l'Ain. La semaine suivante, il poursuit sur sa lancée en terminant troisième de la semi-classique italienne des Trois Vallées Varésines, derrière Domenico Pozzovivo et le vainqueur Davide Rebellin, réalisant ainsi son premier podium sur une course d'un jour classée HC. Il remporte par la suite la première étape de la Semaine Lombarde en solitaire au sommet du Passo della Presolana, et prend la tête au classement général qu'il conserve jusqu'au bout. Il devient le plus jeune vainqueur de l'épreuve depuis 1991 et le succès de Lance Armstrong, qui n'avait alors que 21 ans lui aussi.
En 2012, l'équipe FDJ devient FDJ-BigMat et retrouve le statut de ProTeam perdu en 2011, ce qui lui permet de participer à toutes les compétitions du calendrier de l'UCI World Tour. Thibaut Pinot a comme objectifs pour cette saison de bien figurer sur Tirreno-Adriatico, le Tour de Catalogne et le Tour de Romandie[17]. Il doit également participer à son premier grand tour. Seizième du Tour méditerranéen et onzième du Tour du Haut-Var en début de saison, les mois qui suivent ne sont pas à la hauteur de ses ambitions. Il est 50e de Tirreno-Adriatico puis ne termine pas les Tours de Catalogne et du Pays basque. À la fin du mois d'avril, il prend la onzième place du Tour de Romandie, après s'être classé huitième du contre-la-montre en côte de Crans-Montana. En juin, il réalise un bon Tour de Suisse. Il est cinquième d'étape à Verbier et sixième à Arosa. Ses performances lors de cette course font dire à son entraîneur Frédéric Grappe qu'il y « a montré qu’il est parmi les cinq meilleurs grimpeurs du monde ». Dixième du classement général à la veille de l'arrivée, il abandonne cependant lors de la dernière étape. En juillet, il prend le départ de son premier Tour de France, afin de « découvrir cette course et prendre de l’expérience ». Il est le benjamin des participants. Il en remporte la huitième étape entre Belfort et Porrentruy.

Style

Il obtient ses meilleurs résultats dans la montagne. Ainsi, en 2009 chez les espoirs, il remporte le Tour de la vallée d'Aoste, une course se déroulant dans les Alpes italiennes. Il confirme ses aptitudes dans la montagne dès sa première saison professionnelle en se mettant en évidence lors du Tour de Romandie puis lors du Critérium du Dauphiné. Lors du Dauphiné, son directeur sportif Marc Madiot dit de lui : « C'est un pur grimpeur. Il confirme ce que nous savions de lui dans les catégories junior. ». Il se montre également à l'aise sur des terrains vallonnés et se déclare « un peu puncheur » comme l'illustre son podium obtenu lors des Trois Vallées Varésines 2011. Pinot apprécie tout particulièrement les courses italiennes, en particulier le Tour de Lombardie, sa classique préférée.

Famille

Son frère Julien est l'actuel entraîneur du club amateur du CC Etupes. Il est également coureur cycliste, mais il a dû arrêter en raison d'une hypertrophie cardiaque. Il suit également les entraînements de Thibaut. Son père, Régis, est le maire de la commune de Mélisey.

Palmarès

Source:wikipedia & photo:sirotti

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire