dimanche 8 avril 2012

Frédéric Guesdon met son vélo au clou, après son 17ème Paris-Roubaix


Frédéric Guesdon (né le 14 octobre 1971 à Saint-Méen-le-Grand) est un coureur cycliste français, membre de l'équipe FDJ-BigMat. Ses faits d'armes les plus importants sont ses victoires dans Paris-Roubaix le 13 avril 1997 et dans la centième édition du Paris-Tours le 8 octobre 2006 sous le maillot de la Française des Jeux. Il est ainsi l'un des rares coureurs français à avoir accroché à son palmarès les deux plus prestigieuses classiques françaises.


Les débuts

Il remporte le Circuit des 2 provinces à deux reprises en 1992 et 1993. Il gagne également le Circuit des Plages Vendéennes. En 1994, il termine deuxième de Paris-Roubaix amateurs, battu par le Belge Kurt Dhont. L'année suivante, il quitte le circuit amateur et rejoint l'équipe Le Groupement. Il dispute son premier vrai Paris-Roubaix mais termine très attardé (86e). Il déclara plus tard « Cette course m'avait plu. »1. En 1996, il termine à une quatorzième place encourageante surParis-Roubaix et prend la troisième place du championnat de France sur route à 10 secondes du vainqueur Stéphane Heulot.

Paris-Roubaix 1997

Il rejoint l'équipe Française des Jeux, nouvellement créée en 1997. Dès février, il gagne la Classic Haribo, devançant Jaan Kirsipuu. Il s'aligne sur son troisième Paris-Roubaix, mais ne fait pas partie des favoris. Il se retrouve néanmoins avec un groupe de contre-attaque qui finit par revenir sur les deux leaders Frédéric Moncassin et Andreï Tchmil à quelques kilomètres de l'arrivée. Ils se retrouvent à huit pour la victoire, et le Breton lance son sprint : « J'ai pris la tête. Je m'attendais à être remonté. Dans la dernière ligne droite, j'ai regardé sous mon bras, j'ai vu qu'il y avait un trou d'une dizaine mètres. C'est pas possible... Alors, j'ai cru qu'on allait me déborder sur la droite. Je n'ai su qu'après la ligne que j'avais gagné. »1. Cette victoire lui permet d'inscrire son nom au palmarès de Paris-Roubaix entre Johan Museeuw et Franco Ballerini. Il reste le dernier vainqueur français de l'épreuve.
Au mois d'août, il remporte une étape du Tour du Limousin et termine deuxième de la Polynormande.

Années 1998-2006

Il abandonne Paris-Roubaix en 1998. Durant cette période on le retrouve sur le podium d'épreuves de la Coupe de France. Il ne finit qu'une seule fois dans les 10 premiers d'un Paris-Roubaix, en 2006. Il remporte une étape du Critérium du Dauphiné libéréen 2000 et prend la sixième place du Tour des Flandres 2003.

Paris-Tours 2006

Il dispute son dernier Tour de France en 2004. On le retrouve ensuite en 2006, sur Paris-Tours, dans l'échappée du jour. À 45 kilomètres de l'arrivée, Guesdon attaque en compagnie de Cristian Moreni, bientôt rejoint par Van Impe, Gasparotto et Arvesen. À 10 kilomètres du but, le peloton revient à 10 secondes des échappées. Guesdon et Kurt Asle Arvesen profitent d'une hésitation du peloton pour attaquer de nouveau dans la côte de l'Épan à 8 kilomètres du but. Favorisés par les routes sinueuses à l'approche de Tours, les deux hommes arrivent sur l'avenue de Grammont (2,4 kilomètres de ligne droite) avec suffisamment d'avance pour se disputer la victoire.
Guesdon lance le sprint aux 200 m et ne laisse aucune chance à Arvesen. Stuart O'Grady règle le sprint du peloton qui échoue à 8 secondes du vainqueur.
Cette deuxième grande victoire lui permet de faire partie des rares coureurs français à avoir remporté les deux plus grandes classiques françaises.
Début 2007, il remporte le Tour du Gabon puis se classe 25e de Paris- Roubaix.
Initialement, il prévoit de disputer sa dernière saison et son dernier Paris-Roubaix en 2008, mais il décide finalement de continuer à courir avec La Française des Jeux.
Une semaine plus tard, il remporte le Tro Bro Léon devant Maxime Gourov et Julien Belgy, quelques jours après avoir terminé 4e du Grand Prix de Denain. En fin de saison, Il termine 9e du Grand Prix de Wallonie, 8e du Grand Prix d'Isbergues,7e du Tour de Vendée et 12e du Tour de la Somme. Tous ces résultats lui valent une 3e place au général de la Coupe de France de cyclisme.
En 2009, il se casse la clavicule au Tour d'Algarve, au Portugal, en février. Cela ne l'empêche pas de revenir 1 mois plus tard. Échappé au coté de Sylvain Chavanel sur le Tour des Flandres, il terminera l'épreuve à la 29e place. La semaine suivante, il est au départ de Paris Roubaix. Il ne lui manque pas grand chose pour accompagner les meilleurs et se classe finalement 13e. En fin de saison il termine 5e d'étape au Circuit Franco- Belge et 6e du Tour de la Somme puis surtout 9e du GP Ouest France à Plouay.
À la fin de sa saison 2011, il décide de prolonger sa carrière au moins jusqu'à l'édition 2012 de Paris-Roubaix, ce qui en ferait le détenteur du record de participations avec 17 participations.
Le 17 janvier 2012, alors qu'il s'apprête à vivre les derniers mois de sa carrière, il se blesse gravement au cours de la première étape du Tour Down Under. Victime d'une chute collective dans le final, il souffre d'une fracture ouverte de la hanche gauche.

Palmarès


Lors de la septième étape du Tour de Suisse 2008

Résultats à Paris-Roubaix

Frédéric Guesdon fait partie des spécialistes des classiques flandriennes. En seize participations à Paris-Roubaix, il a fini parmi les vingt premiers à onze reprises, et été classé sept fois meilleur français de l'épreuve. Il a part ailleurs terminé sixième du Tour des Flandres en 2003.
  • 1995 : 86e
  • 1996 : 14e
  • 1997 : vainqueur (meilleur français)
  • 1998 : abandon
  • 2000 : 17e (meilleur français)
  • 2001 : 26e
  • 2002 : abandon
  • 2003 : 12e (meilleur français)
  • 2004 : 18e (meilleur français)
  • 2005 : 11e
  • 2006 : 7e (meilleur français)
  • 2007 : 25e
  • 2008 : 11e (meilleur français)
  • 2009 : 13e
  • 2010 : 19e
  • 2011 : 11e (meilleur français)
  • 2012 : 88e

Résultats sur les grands tours

Tour de France

  • 1996 : 108e
  • 1997 : 111e
  • 1998 : 67e
  • 1999 : 106e
  • 2000 : 116e
  • 2001 : 124e
  • 2002 : abandon
  • 2004 : 129e
  • Tour d'Italie

    • 2003 : hors-délai à la 18e étape


    • Tour d'Espagne

      • 2005 : abandon (11e étape)



      source:wikipedia & photo:dewielersite


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire