lundi 24 octobre 2011

Octave Lapize né le 24 octobre 1887


Octave Lapize (24 octobre 1887 à Montrouge - 14 juillet 1917 à Toul) est un cycliste français. Sa plus grande performance est sa victoire sur le Tour de France 1910, le premier à traverser les Pyrénées. Il meurt au front lors de la première Guerre Mondiale.

Biographie

Jeunesse


Octave Lapize naît à Montrouge en 1887. Son père, Lozérien a suivi l'exode rural à l'image de beaucoup d'Auvergnats et d'Aveyronnais en cette fin du xixe siècle. À la naissance de son fils, il est limonadier à Montrouge.

Sa carrière cycliste

Il a participé six fois au Tour de France. Il le remporte, d'ailleurs en 1910. Il est ensuite imbattable au championnat de France de 1911 à 1913. Meilleur cycliste français, son palmarès ne pouvait que grandir. Malheureusement, la guerre éclate en 1914.

Sa carrière militaire

Dans l'armée de l'air depuis 1915, Lapize devint pilote puis moniteur au centre d'Avord près de Bourges. Il rejoindra le front en février 1917 à Bar-le-Duc, affecté à la N504, puis à la N203 et enfin à la N 90 à Toul où son escadrille, commandée par le lieutenant Pierre Weiss, arborait un emblème particulier au profil de coq chantant. Le sergent Lapize, cité à l'ordre du corps d'armée pour avoir dégagé un avion en péril, mit hors de combat un avion ennemi le 28 juin 1917 mais au petit matin du 14 juillet, il affronta un biplan allemand effectuant un réglage d'artillerie au-dessus du bois de Mort-mare (commune de Flirey en Meurthe-et-Moselle située entre Toul et Pont-à-Mousson). Le combat s'engagea à 4500 m d'altitude et selon un témoin de la scène, son avion, frappé par une rafale de son adversaire, partit en vrille et alla s'écraser à 8 km des lignes, peut-être vers Noviant-aux-Prés. D'après la citation, publiée le 17 juillet à l'ordre de la 8e armée et signée de Pétain, Octave Lapize aurait affronté deux adversaires. Les archives de l'Armée notent son décès à l'hôpital GAMA de Toul où il fut enterré au cimetière militaire le 17 juillet en présence de son père et de l'un des as de l'aviation française Maurice Boyau. Sur demande de sa famille, ses restes furent transportés en novembre 1917 au cimetière de Villiers-sur-Marne où son souvenir s'est perpétué et où il y a un stade Octave Lapize. Un autre hommage lui est rendu sur le circuit de Linas-Monthléry, une portion se nommant "Côte-Lapize". Sur cette portion a longtemps été organisée une course de côte motocycliste qui traditionnellement ouvrait la saison des compétitions de vitesse en Île-de-France.

Biographie

  • Surnommé « Tatave » ou « Le Frisé ».
  • Cycliste professionnel de 1909 à 1914.
  • Mort à Toul le 14 juillet 1917, abattu en combat aérien.

Palmarès

Résultats sur le Tour de France



source:wikipedia & photos:dewielersite


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire