jeudi 3 décembre 2009

Edouard Klabinski


Edouard KLABINSKI
né le 7 août 1920 à Herne (Allemagne)
décédé le 4 mars 1997 à Halluin (France)

Aux côtés des Pawlisiak, Marcelak et autres, il figurait parmi ces « Français de Pologne » qui donnèrent au Nord ses belles histoires de vélo.

Polonais d’origine, né à Herne en Allemagne le 7 août 1920, il est arrivé deux ans plus tard en France, son père, mineur, étant venu y chercher du travail. La famille s’installa à Escaudin et c’est là que le jeune Edouard participa à sa première course.

Dès 13 ans, il travailla à la mine et fit preuve d’une force physique qui en étonna plus d’un ; Bien classé dans une nouvelle course, il reçut, à 18 ans et demi, son premier vélo des mains de son père qui l’encouragea à abandonner la mine pour se consacrer aux courses cyclistes.

Bonne idée : dès 1938, il ne vivra plus que par elle. A l’époque, il en gagne une trentaine par an. Puis c’est la guerre et il faut attendre 1946 pour qu’il remonte en selle.

Un an plus tard, alors qu’il est membre du Vélo Club Lillois, il obtient sa licence de coureur professionnel. Et c’est son premier Paris-Roubaix.

Beaucoup de crevaisons, il ne s’y classe pas particulièrement bien. Mais il aura plus de chance en Belgique. Coureur puissant, excellent sprinteur, Il gagne le Charleroi-Chaudfontaine avec cinq minutes d’avance sur le suivant et s’impose aussi dans le Dauphiné.

L’organisation du Tour de France lui propose de participer à la célèbre course par étapes. Edouard Klabinski hésite, puis accepte finalement. Ce sera pour lui le premier de trois Tours de France (1947 – 1948 – 1949) au sein de l’équipe des Etrangers de France.

Mais il a le sentiment qu’il sert de faire-valoir aux hommes de tête et préfère se retirer. La chose est mal prise par les instances du cyclisme qui le rayent des grandes courses. Cela ne l’empêche pas de participer à la course de la Paix qui relie Varsovie à Prague.

Il entre en vainqueur à Cracovie mais s’efface pour laisser la première place à son frère, Vladek…

Après ses glorieuses courses, Edouard Klabinski n’abandonna pas le vélo. Il fut marchand de cycles et, lorsqu’il prit sa retraite, devant son poste de télé, il garda toujours un œil sur les coureurs.

Il décède le 4 mars 1997 à son domicile halluinois. Même diminué par les rhumatismes inhérents à son âge, il n’hésitait pas à reprendre son vélo pour accomplir des sorties. Quelques jours avant sa disparition, il avait encore accompli une cinquantaine de kilomètres.

Résultats

1945 - indépendant
1er du G.P du Nord

1946 - STARNORD et MERCIER
1er à Hautmont
1er à Calais
1er à Avesnes-sur-Helpe
1er à Ardres-en-Calaisis
1er du G.P des Commerçants à Calais
2ème à Maubeuge
3ème à Saint-Omer
3ème à Cousolre
5ème du Circuit de la Thiérache
6ème à Nazareth
8ème de Paris-Valenciennes
14ème du Circuit des Régions Frontalières
15ème de Paris-Montceau les Mines

1947 - MERCIER
1er du Critérium du Dauphiné Libéré
- 2ème de la 1ère étape
1er de Charleroi-Chaudfontaine
1er du Critérium de Charleroi
1er du Prix Petitjean à Hautmont
2ème de Paris-Valenciennes
3ème à Hautmont
3ème à Maubeuge
4ème de Paris-Clermont Ferrand
4ème à Trazegnies
6ème du G.P d'Espéraza
14ème du Circuit Franco-Belge à Mons
23ème du G.P des Nations
34ème du Tour de France
- 5ème de la 1ère étape
- 6ème de la 20ème étape
- 7ème de la 17ème étape
- 10ème de la 6ème étape
Abandon au Championnat du Monde

1948 - MERCIER
1er du G.P de Saint-Quentin
3ème à Quaregnon
3ème à Vilvoorde
3ème du G.P de Fourmies
3ème de Tourcoing-Dunkerque-Tourcoing
9ème du G.P du Courrier Picard
10ème de Liège-Bastogne-Liège
18ème du Tour de France
- 2ème de la 17ème étape
- 2ème de la 20ème étape
- 4ème de la 18ème étape
- 7ème de la 13ème étape
- 8ème de la 6ème étape
- 10ème de la 4ème étape
21ème du G.P de Suisse
44ème de la Flèche Wallonne
Abandon au Championnat du Monde

1949 - MERCIER
1er de Lille-Calais-Lille
1er à Mouvaux
2ème de Paris-Valenciennes
3ème à Saint-Omer
8ème de Roubaix-Dunkerque-Roubaix
Abandon au Tour de France (5ème étape)

1950 - MERCIER
1er du G.P de Fourmies
1er à Bailleul
1er à Cousolre
1er à Sorle-le-Château
2ème à Calais
2ème de Paris-Boulogne sur Mer
2ème du Circuit du Port de Dunkerque
2ème à Saint-Omer
2ème à Condé-sur-Escaut
4ème du G.P du Libre Artois
6ème de Gand-Wevelgem
6ème de Roubaix-Berck Plage
9ème du G.P des Nations
9ème de Paris-Bruxelles
12ème de Liège-Bastogne-Liège
12ème du Tour de l'Ouest
- 1er de la 3ème étape
- 2ème de la 4ème étape
- 2ème de la 6ème étape
25ème de Paris-Roubaix
Abandon au Championnat du Monde

1951 - MERCIER
6ème de Paris-Valenciennes
6ème du G.P du Midi Libre
11ème de Paris-Clermont Ferrand

1952 - BERTIN
2ème à Coulsore
2ème à Englefontaine
6ème du Tour du Nord
11ème de Paris-Valenciennes
13ème de Paris-Tours

1953 - BERTIN et TERROT-WOLBER
9ème du Tour du Nord
11ème du Tour de Picardie
- 4ème de la 1ère étape
11ème du Circuit du Port de Dunkerque
14ème du G.P d'Isbergues
15ème du Circuit des 3 Provinces

1954 - indépendant, DILECTA
1er du Critérium de Douai
1er à Goegnies-la-Chaussée
1er à Marpent
1er à Anzin
2ème à Escaudain
3ème à Recquignies
3ème à Onnaing
3ème à Armentières
4ème de Paris-Tourcoing
11ème de la Course de la Paix
- 1er de la 8ème étape
- 1er de la 9ème étape
- 2ème de la 1ère étape
- 2ème de la 3ème étape

1955 - indépendant, RYSSEL
1er à Berck-sur-Mer
1er à Denain
1er à Dunkerque
1er du G.P d'Orchies
1er à Saint-Omer
1er à Tourcoing
1er à Vieux Condé
2ème à Ferrière-la-Grande
2ème de Paris-Valenciennes
2ème à Saint-Amand les Eaux
3ème à Goegnies-la-Chaussée
3ème du G.P d'Isbergues
3ème à Longuenesse
16ème des 4 jours de Dunkerque
- 9ème de la 1ère étape

1956 - indépendant, RYSSEL
1er à Anzin
1er du G.P d'Armentières
1er à Feignies
1er du G.P d'Orchies
1er à Hergnies
1er à Lallaing
1er à Longuenesse
1er à Roeulx
1er à Wattreloos
2ème des 3 jours d'Hénin-Liétard
2ème de Soissons-Arras
2ème à Bousiès
2ème à Calais
2ème à Lourches
2ème à Marpent
3ème à Hazebrouck
3ème à Valenciennes

1957 - indépendant, RYSSEL
1er du Circuit Franco-Belge à Roubaix
1er à Condé-sur-Escaut
1er à Onnaing
1er de Paris-Arras
1er de Paris-Douai
1er à Roubaix
1er à Solesmes
1er à Tourcoing
1er à Amiens
1er de Le Cateau-Arras
2ème de Roubaix-Cassel-Roubaix
2ème à Amiens
2ème à Choques
2ème à Dunkerque
3ème à Sin-le-Noble
4ème du G.P d'Isbergues
6ème de Paris-Valenciennes

1958 - indépendant
1er à Bapaume
1er de Roubaix-Cassel-Roubaix
2ème du Prix Kuom
2ème à Armentières en septembre
3ème à Armentières en juin
29ème des 4 jours de Dunkerque

1 commentaire:

  1. Je ne l'oublierais jamais... c'était un profond humaniste d'une grande sensibilité... je regrette de n'avoir pas été plus souvent avec lui !. Il est enterré à Menin où je vais régulièrement me recueillir sur sa tombe. Il a couru à l'époque des Bartali,Coppi, Robic, Bobet, Vietto. Quand je partirais, j'espère le retrouver là-haut...
    Joël

    RépondreSupprimer